samedi 1 octobre 2016

Ceux qui savent et ceux qui vivent

La  réunion publique du 12 septembre sur l’avenir du quartier du Pont relevait plus de la séance d’hypnose collective que de la démocratie locale. C'est ainsi que nous avons pu entendre un expert expliquer doctement à une dame qu'il était normal que l'on bouche la fenêtre de sa cuisine puisque ce n'était pas vraiment une fenêtre. Cette scène illustre le gouffre qui peut s'instaurer entre "ceux qui savent" et "ceux qui vivent" faute de concertation en amont. L'enquête publique ne peut pallier cette absence de dialogue et une réunion organisée par la mairie ne doit pas se résumer à l'exposé d'un projet déjà ficelé. Les Charentonnais et les Charentonnaises ne s'opposent pas par principe aux changements dans leur quartier, ils souhaitent seulement que leur expertise, leur savoir concret d'habitant(e)s, soient entendus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire