mardi 14 juillet 2015

Conseil municipal du 25 juin 2015

Ce retour sur le conseil municipal a pour objet d'informer les citoyen-ne-s sur certaines délibérations de l'assemblée municipale. A cette occasion, je tenterai de vous expliquer mes prises de position et vous communiquerai mes interventions.

Pour l'essentiel :


  • Délibération n°25 : Détermination des frais de rejet dans le cadre de la mise en place du prélèvement automatique pour le paiement des loyers et des charges dus à la commune ou tout autre prélèvement géré par titrage.
Le dispositif de prélèvement automatique pour paiement des loyers des logements de fonction ou autres n'est pas encore mis en place que déjà la majorité municipale anticipe sur les rejets de paiements. Or nous ne savons pas à ce jour à combien s'élèveront ces frais pour la commune. La somme de 8€ me paraît excessive d'autant que l'agent concerné est déjà taxé par sa banque pour ce rejet

  • Délibération n°28 : Suppression de la subvention versée aux séjours éducatifs du secteur secondaire à compter de la rentrée 2015/2016.
Nous regrettons la décision de la majorité municipale de supprimer cette subvention. Soutenir les séjours éducatifs des élèves du secteur secondaire pour une commune c'est contribuer au renouvellement des relations sociales, maintenir le lien ou en créer avec les familles autour de ces temps différents d'apprentissage, valoriser des compétences qui peinent à s'exprimer dans le cadre scolaire, participer à la formation de citoyens entreprenants et responsables. Dans une société d'individualisme, de repli et d'opposition de groupes, il serait dommageable de se priver d'un tel soutien.

  • Délibération n°31 : Point d'étape du fonctionnement du service "Médiation-Prévention".
Nous avons appris au cours de cette intervention que seuls 50 jeunes fréquentent actuellement l'établissement et que tous ne sont pas à jour de leurs frais d'inscription mis en place par la municipalité. Il y a un an au moment de la mise en place de ce service, nous nous étions opposés, avec d'autres membres de l'opposition, à ces frais et avions défendu la gratuité d'accès à ce service pour la jeunesse. 
Nous avions également mis en garde la majorité municipale sur la difficulté de faire de ces structures des lieux de mixité. Nous l'avions invité à réfléchir à ce lieu d'accueil afin que les filles en aient également l'usage lorsque de nombreuses collectivités ont fait le constat que ces lieux sont souvent accaparés par des collectifs de jeunes garçons.
Un an après cette mise en garde, les chiffres sont sans appel : sur les 50 jeunes qui fréquentent le service Médiation-Prévention, seulement 8 filles ! Si la majorité municipale estime que payer une adhésion a une portée symbolique et éducative, nous sommes en revanche convaincus que lutter pour l'égalité et la mixité des genres en a une tout autre.

  • Délibération n°32 : Approbation de la modification du Plan Local d'Urbanisme de la Ville de Charenton-le-Pont.
Nous réaffirmons notre opposition à une mise en compatibilité du PLU avec un projet sans que l'enquête publique ne porte sur l'utilité publique ou l'intérêt général du projet conformément à ce que l'article l123-14 du Code de l'Urbanisme oblige.
Nous réaffirmons également notre opposition à la densité envisagée pour le secteur UM2 (Quartier du Pont) ainsi qu'à l'implantation systématique des logements sociaux le long de l'autoroute.
Le projet prévoit-il de tourner le dos à cette voie devenue point noir de l'Ile de France en matière de pollutions atmosphériques et sonores?
Le projet prévoit-il d'être construit avec des matériaux adaptés à cet emplacement?
Le projet prévoit-il d'associer les habitants du quartier à sa réalisation car ce sont eux qui restent les véritables aménageurs de la Cité?
Le projet prévoit-il de préserver les commerçants résistants de ce quartier plutôt que de les monter les uns contre les autres comme s'y prend actuellement le "médiateur"?
Quels types de logements sociaux sont prévus dans ce projet et comment seront-ils répartis?
Il nous a été expliqué que si nous revotions aujourd'hui avec la pièce jointe, c'était dans un souci de transparence.....Allez-y, nous sommes prêts!

  • Délibération n°38 : Voeu des 14 communes du Syndicat Mixte ouvert de l'ACTEP relatif aux propositions de périmètres des EPT de la future Métropole du Grand Paris.
Parce que nous croyons à la démocratie locale de proximité et au principe républicain de libre administration des collectivités, nous nous sommes opposés dès le début à la réforme territoriale et la création de la Métrople du Grand Paris.
Les objectifs de cette recentralisation : austérité pour les collectivités locales et mise en concurrence des métroples régionales avec les autres métropoles européennes ne sont pas selon nous les solutions aux crises économiques et démocratiques que nous vivons.
Cependant nous ne pouvons que constater l'avancée inéluctable de ce projet et le coup de force du préfet de région qui a proposé différents scenarii pour la constitution du territoire de l'ACTEP.
Plutôt qu'un "territoire de bassin de vie" tel qu'évoqué dans la prose de l'Etat, nous aurions préféré un territoire de projet, basé sur des coopérations aux objectifs démocratiques, écologiques et sociaux.
Nous nous abstiendrons donc sur ce vote.

  • Délibération n°39 : Voeu de la commune de Charenton relatif à l'utilisation du Bois de Vincennes.
Quelle formidable mobilisation contre 27 heures d'un festival de musique électronique : coopération intercommunale, charte, pétition, plan anti-bruit, Bruit-Parif!
Les actuels et futurs habitants des bordures de l'autoroute A4 qui subissent pollutions visuelles, sonores et atmosphériques 365 jours par an seront ravis de constater la capacité de réponse de leur commune!
Les citoyens charentonnais, victimes des implantations d'antennes relais 4G, considérés avec mépris par la mairie comme électrosensibles ne sont plus seuls désormais!
De même que des mesures d'exposition aux champs électromagnétiques avaient prouvé selon vous que les riverains de ces antennes n'avaient rien à craindre, les mesures ont prouvé que le Weather Festival avait respecté le seuil légal de volume sonore!
Enfin la liste de nuisances que vous énumérez dans la note de présentation met au même plan la Foire du Trône ou ce festival et la misère de la prostitution, des SDF ou d'un centre de rétention. Je vous laisse le soin d'annoncer à ces naufragés qu'ils sont à la fête!
Selon nous, une défense de la nature sans une conscience aigüe de la fragilité de ce qui fait l'humanité de l'homme restera vaine!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire