mercredi 6 mai 2015

L'obsession comptable



Une augmentation des tarifs des cantines de 3,1%, une hausse des tarifs de la Résidence pour Personnes Agées Jeanne d'Albret de 3.4%, un Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) en situation de mort clinique, des emplois municipaux supprimés… L'obsession comptable génère un excédent budgétaire de 10 millions d’euros pour la mairie… Mais à quel prix ? Une assistante maternelle, une assistante sociale et un adjoint technique ne sont pas que des lignes en moins dans un bilan comptable. C'est aussi une dégradation du service offert aux Charentonnais(e)s. Et ces hausses de la cantine ou des tarifs de la RPA ne sont pas anodines quand chaque euro, chaque centime compte pour boucler une fin de mois. Les vrais experts budgétaires sont celles et ceux qui jonglent avec un SMIC ou un RSA pour se loger et élever leurs enfants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire