vendredi 20 mars 2015

L'eau c'est vital!

Dimanche 8 mars, plusieurs militants du Front de Gauche ont manifesté leur désaccord auprès de M. Cambon, sénateur UMP du Val-de-Marne (94) et maire de Saint-Maurice, qui a présenté un amendement qui autorise les coupures d’eau pour impayés, pourtant interdite par la loi Brottes de 2013.


Au centre, le sénateur-maire M. Christian Cambon au marché de Saint-Maurice en grande discussion avec des militants du Front de Gauche. 


En réponse à Monsieur Thierry Vimal, candidat de Nous Citoyens aux élections départementales de mars 2015, qui s’indigne que des « extrémistes de gauche » demandent la gratuité de l’eau, voici quelques rappels qui nous semblent utiles:
Le 28 juillet 2010, l’Assemblée générale de l'ONU a reconnu l'accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires comme un droit de l’homme.
Nous considérons dès lors qu’il est moralement indéfendable que des multinationales s’enrichissent en monnayant un droit de l’homme.
Par ailleurs, en France, l’accès à l’éducation et à la santé est encore gratuit. La première est financée par les impôts, la seconde par les cotisations. Ces deux sources de financement sont proportionnelles aux revenus ce qui permet d’assurer la gratuité de l’école et le remboursement des soins. Ce système, gage de cohésion sociale, serait donc inapplicable à l’eau ? L’eau serait un besoin moins fondamental que le savoir et la santé ? 
Soulignons aussi que la municipalisation de l’eau permet en moyenne de faire baisser les prix de 20 à 45 %. 
Précisons encore que nous ne prônons la gratuité que des premiers mètres cubes d’eau, ceux qui sont indispensables à la vie et à la dignité. 
Enfin, cette gratuité n’est pas une invention de notre part: elle était totale dans un pays aussi « gauchiste » que l’Irlande jusqu’à ce que les experts de la Troika mettent fin à cette spécificité en janvier 2015. 
En revanche, en Flandre (Belgique), les 15 premiers mètres cubes consommés par un habitant sur une année sont toujours gratuits et ce depuis 1997. 
« La RESPONSABILISATION du citoyen passe irrémédiablement par une démarche de CONTRIBUER » écrivez-vous avec force majuscules en guise de marteau pour enfoncer votre clou. 


Les Belges flamands sont-ils moins RESPONSABLES que les Français ? Je laisse à Thierry Vimal le soin de leur annoncer la nouvelle…

Une dernière chose: vos appels à la "responsabilisation" et votre souci que chacun apporte sa "contribution" sonnent un peu faux venant de votre parti, Nous Citoyens. Son fondateur, Denis Payre, n’est-il pas un ancienexilé fiscal expatrié en Belgique jusqu’en 2012 pour échapper à l’impôt sur la fortune ? Voilà un magnifique exemple de « contribution »…



Europe Ecologie Les Verts milite aussi contre les coupures d'eau illégales
Parmi leurs propositions, ils défendent "un droit à l'eau constitutionnel".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire