dimanche 26 octobre 2014

Charenton doit dire non au Grand Marché Transatlantique

Si vous contestez votre maire, vous pouvez voter pour un autre candidat. Mais comment s’opposer à un traité de libre échange opaque négocié entre l’Europe et les Etats Unis sous la pression des multinationales ? C’est la question que pose le Grand Marché Transatlantique. Cet accord, aux conséquences écologiques et sociales potentiellement désastreuses, s’appliquera aux Etats mais aussi aux régions, aux départements et aux communes ! Face à cette menace qui pèse sur la démocratie locale, plusieurs régions –dont l’Ile de France- et des dizaines de villes se sont déclarées «zone hors partenariat transatlantique ». En septembre, nous formulerons le vœu que Charenton les rejoigne afin que la politique municipale et les choix économiques de notre ville ne deviennent pas le jouet des lobbys. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire