mercredi 25 juin 2014

Conseil municipal du 25 juin 2014

Ce retour sur le conseil municipal a pour objet d'informer les citoyen-ne-s sur certaines délibérations de l'assemblée municipale. A cette occasion, je tenterai de vous expliquer mes prises de position et vous communiquerai mes interventions.

Pour l'essentiel :


  • Délibération n°8 : Actualisation des plafonds tarifaires de la Taxe Locale sur la Publicité Extérieure pour l'année 2015.
    La législation relative à cette taxe a été modifiée en 2011 pour offrir aux collectivités locales des possibilités d’exonération ou de réfaction, ce qui constituerait un geste en faveur de certains petits commerces de proximité.
    Le meilleur outil de lutte contre cette pollution visuelle et idéologique que constitue la publicité reste le Règlement Communal de la Publicité, dont la dernière version disponible semble dater de 2007 (http://www.charenton.fr/urbanisme/pdf/reglementPublicite2007.pdf) et qui doit protéger l'ensemble des citoyens charentonnais de l'invasion publicitaire et non proposer une zone de publicité élargie dans des quartiers déjà touchés par de nombreuses autres pollutions.
  • Délibération n°12 : Avenant n°5 à la Convention de Délégation de Service Public portant sur la gestion du service public de stationnement sur et hors voirie dont le titulaire est la société Vinci Park.
    Le problème de stationnement dans les agglomérations est devenu un juteux marché pour l'entreprise Vinci qui dans le cadre des délégations de services publics à une entreprise privée, réalise ses bénéfices au détriment de la collectivité (Vinci gère 46% parcs de stationnement en France). La collectivité s retrouve ainsi à financer les dividendes des actionnaires, la rémunération des hauts dirigeants et des conseils d'administration, les frais de siège, la prospection commerciale, la croissance externe et bien d'autres dépenses encore. D'autant que domiciliée à Nanterre, la société ne paie donc pas ses impôts locaux sur la commune.
    Au lieu d'offrir une rente à une multinationale, nous sommes favorables à une gestion municipale des parcs de stationnement créatrice d'emplois locaux et permettant une politique tarifaire plus juste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire