lundi 17 mars 2014

POLLUTION: LA COMMUNE PEUT AGIR

Quand la pollution est là, la Tour Eiffel s'en va.

L’actuel pic de pollution montre comment les politique nationales et locales peuvent s’articuler et se répondre.  
Dans notre programme, figure l’indispensable construction d’un mur de protection phonique végétalisé qui filtre les particules toxiques en provenance de l’autoroute. Comme le rappelle Frédéric Leonzi dans son article précédent, cette protection est impérative pour diminuer les risques qui pèsent sur la santé des habitants du bas de Charenton, les plus exposés à cette pollution dramatique.   
Mais des mesures de notre programme pourraient aussi permettre aux Charentonnaises et aux Charentonnais de s’adapter au mieux à la décision du gouvernement de mettre en place la circulation alternée, pis aller dont il faut bien se contenter en attendant que le mal soit pris à sa racine comme dans d'autres grandes villes , dont Berlin et Glasgow, deux des championnes européennes de la réduction d'émission de microparticules.

La gratuité du stationnement résidentiel est bien sûr un préalable évident déjà décidé par un grand nombre de villes d’Île de France, dont Paris et Charenton.  
Mais pour les personnes qui sont dans l’obligation de se déplacer en voiture, la création d’un espace de rendez-vous réservé au covoiturage associé à une plateforme Internet municipale est une réponse idéale aux difficultés posées par la circulation alternée. 
Cette initiative, qui repose sur l’échange et la solidarité entre les habitant-e-s de Charenton, souligne à quel point la séparation entre politique nationale et locale est artificielle. 
Oui, il est possible de pondérer les effets contraignants d’une mesure décidée à l’échelon gouvernemental. Oui, il est possible de palier localement une incurie nationale. Car la commune est  un lieu d’action politique et nous ferons tout pour qu’elle le demeure. 

Un dernier point : ce pic de pollution n'est pas une "aubaine" pour nous comme nous avons pu l'entendre... Car le fait d'être candidat sur la liste "Pour Charenton, l'Humain et l'Ecologie" ne nous protège pas miraculeusement des effets bien réels sur notre santé et celle de nos proches des 
particules cancérigènes dont l'atmosphère est saturée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire