samedi 15 mars 2014

LE PRINTEMPS ARRIVE, LA POLLUTION AUSSI





Les Franciliens subissent à chaque période anticyclonique sans vent une dégradation notable de la qualité de l'air. Matignon vient d'annoncer qu'il lançait lundi la circulation alternée. Nous sommes satisfaits de cette décision mais tristes qu'il ait fallu presque dix jours de pollution pour en arriver là. Par Frédéric Leonzi

Les Charentonnais sont particulièrement affectés par la proximité immédiate de l'autoroute A4, de l’A86 et du périphérique, où circulent près de 250 000 voitures et camions par jour, dont un grand nombre de véhicules diesel, grands producteurs de particules fines. A ces nuisances, il faut ajouter celles issues de l'usine d'incinération et du centre de traitement des eaux usées.
Ci-dessus, la courbe traduisant l'évolution de  la pollution par les particules fines (PM2,5) sur les quatre derniers mois réalisée par EELV 94 à partir des chiffres d'Airparif. Elle se passe presque de commentaires : les taux élevés sont la norme, les taux inférieurs à ceux recommandés par le Grenelle de l'Environnement, l'exception. Et, sur près de 130 jours, la pollution demeure systématiquement au dessus du taux conseillé par  l'Organisation Mondiale de la Santé !  Quant à  la journée du 14 mars, elle est à marquer d'une pierre noire: les taux de particules en suspension dans l'atmosphère sont si élevés que le tableau suffit à peine à contenir la courbe.(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Les études démontrent que les affections générées sont d’ordre multiple : allergies, asthmes, ou pire, maladies cardio-vasculaires et cancers. Les plus fragiles et les plus exposés sont les enfants et les personnes âgées et /ou déjà malades. La situation va encore s'aggraver avec l'arrivée du printemps et des pollens, la combinaison pollution / pollens formant un cocktail explosif.

Il est du devoir des pouvoirs publics à tous les niveaux (État, région, département, commune) de prendre enfin les mesures indispensables en interdisant progressivement le diesel, en organisant un grand plan de transformation du secteur automobile pour qu'il s'oriente massivement vers les véhicules propres et en développant les transports en commun. Or, force est de constater que l’on attend encore des réactions effectives et fortes...

Peut-être le recours de plusieurs associations contre cette inaction coupable des pouvoirs publics va-t-il enfin les pousser à réagir !!! La gratuité des transports publics n’est qu’un début. Il faut la systématiser.

Notre liste s'engage à tout faire pour réduire les pollutions à leur source en développant les transports propres et en mettant en place dans un premier temps un mur antibruit végétalisé le long de l'autoroute sans perdre de vue notre objectif principal : la couverture de ces grands axes routiers.

Nous nous opposons aussi au projet de transformation de l'usine d'incinération en l'état et nous nous engageons à lutter contre d'autres formes de pollutions plus insidieuses mais tout aussi redoutables que sont celles des ondes électromagnétiques par les antennes relais. 

Chacun peut le constater aujourd'hui. Une véritable politique écologique en ville n'est pas un "gadget". C'est une priorité pour répondre aux menaces qui pèsent sur notre qualité de vie et sur la santé publique.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire